Culture

Balios & Xanthos, deux chevaux divins

Partager

Publié le 20/02/2018

Culture

Fils de Zéphyr et Podarge ou Titans métamorphosés, qui tirent le char d’Achille dans la mythologie grecque, ils furent deux magnifiques poulains issue de cette union qui ont marqué l’histoire.

Immortels, ils sont menés par Automédon et au service d’Achille pendant la guerre de Troie. Dans l’Iliade, Héra accorde le don de parole à Xanthos, qui annonce la mort prochaine du héros.

Selon la légende, à l’image des deux chevaux du char de Cuchulainn de thèmes communs aux indo-européens, Balios et Xanthos sont issus de la même lignée, entretenant également des rapports étroits avec le vent et l’eau.

La signification du nom de ces deux chevaux divins renvoie à leur robe. Ainsi, Balios est considéré comme « le tacheté » ou le « moucheté », le cheval bai et Xanthos, aussi appelé « Xanthe » veut dire « le blond » ou « l’azelan », le cheval pie.

Ces chevaux, une fois capturés par les troyens, furent promis comme récompense à Dolon pour avoir espionné le camp grec, mais Zeus ne voulut pas qu’un triste sort leur soit réservé et leur donna la possibilité de s’échapper.

Là, Achille, affligé par la mort de son ami Patrocle, leur reprocha de ne pas l’avoir ramené sain et sauf. C’est alors que Erinyes intervint pour retirer à nouveau la parole aux deux frères.

Après cette succession d’épisodes, Néoptolème, fils d’Achille et de Déidamie, la fille du roi de Lycomède, reçut les chevaux en héritage.

« AVANT DE POURSUIVRE… Nous avons mis à jour notre politique de confidentialité, conformément à la législation européenne sur l'emploi des cookies. En continuant de naviguer sur ce site, vous signifiez que vous acceptez cette politique mise à jour. »