Culture

Audrey Hepburn, sa complicité avec les animaux

Partager

Publié le 16/08/2017

Culture

... des yeux de biches pour un faon... qui n'y a pas été sensible et émerveillé ?

Début 1958, Audrey Hepburn et Mel Ferrer envoient à leurs amis une étrange carte de vœux.

Le couple est assis souriant sur le canapé du salon, en compagnie d'un faon. Pippin a pris place  dans la famille en vue de la préparation du tournage de "Vertes Demeures".

Ce film d'aventures amazoniennes oublié raconte l'histoire d'une sauvageonne élevée dans la forêt vierge. Au lieu d'une iguane ou d'un caïman typiques de l'Amérique du Sud, la production a choisi d'associer ce personnage à un faon.

Plusieurs mois avant le tournage, l'actrice et le faon doivent s'apprivoiser mutuellement. D'où cette cohabitation non ordinaire.

Pippin, qui répond aussi au nom de Ip, a été nourri  au biberon par la comédienne. En grandissant, il a pris ses quartiers dans une baignoire de la maison. Quelques habitants de Beverly Hills se souviennent encore l'avoir vu trottiner derrière la star dans les allés des supermarchés chics.

La photo de la carte de vœux est signée Bob Willoughby. Plus que "Vertes Demeures", ce sont ses images qui vont faire la gloire de Pippin. Le photographe a capté la touchante gémellité de l'actrice et de l'animal. La finesse de la silhouette, l'onctuosité du regard...

Pippin devient le miroir d'Audrey Hepburn. Sur la carte de vœux, on remarque aussi Mr. Famous, le Yorkshire de la maison qui apparaît dans "Drôle de frimousse". Il semble bien renfrogné, comme s'il venait de passer une très mauvaise année. En 1958, Mr. Famous fut le plus jaloux des terriers.

« AVANT DE POURSUIVRE… Nous avons mis à jour notre politique de confidentialité, conformément à la législation européenne sur l'emploi des cookies. En continuant de naviguer sur ce site, vous signifiez que vous acceptez cette politique mise à jour. »